google-site-verification=PzS9GrlLgThd1lHVV_YV-SUp4OfFJjTunRXptAxpmMs
top of page
  • Photo du rédacteurEloïse Bernardini

Le marketing c’est du vent


Je me souviens d’une soirée afterwork où j’ai fait la connaissance d’un chef d’entreprise assez terre à terre, qui avait passé du temps à défendre l’idée selon laquelle le marketing, ça ne reposait sur rien. C’était du vent. De la poudre aux yeux. 

Il faisait objection à chaque argument que je défendais, dans une logique tout à fait valable : la sienne. 

Une semaine après, il m’a rappelé pour faire le point sur ses pratiques. Il est devenu mon tout premier client.


En fait, cette expérience reflète assez bien le domaine du marketing, une discipline souvent méconnue, parfois mal comprise, mais qui constitue le cœur battant de toute entreprise prospère. Face aux objections fréquentes à l'encontre du marketing, je partage avec vous une vision qui permet d’entrevoir la véritable valeur et l'importance du marketing .


Objection 1 : "Le marketing est une dépense inutile, un luxe dont nous pouvons nous passer."


Le marketing n’est pas un luxe, c'est un investissement stratégique qui ouvre la voie à la croissance et à la longévité. En investissant dans le marketing, vous investissez dans la visibilité, la notoriété et l'attraction de clients potentiels. C'est la voie vers la réussite à long terme, car un produit ou un service exceptionnel sans visibilité ne peut pas prospérer.

Un produit ou un service exceptionnel sans visibilité ne peut pas prospérer.

Ce serait comme un artiste talentueux qui joue dans un théâtre sans lumière, sans décor et sans public. Le marketing crée non seulement la visibilité mais aussi l'ensemble du décor qui met en valeur le produit ou service. Le marketing est l'art et la manière de faire savoir au monde que vous existez et que vous avez quelque chose de valeur à offrir.



Objection 2 : "Le marketing est synonyme de manipulation et de tromperie."


Oui, il y a eu des abus, mais le marketing authentique et éthique repose sur la transparence et l'honnêteté. Il s'agit de comprendre les préoccupations et intérêts réels de ses clients et de présenter des solutions qui apportent une réelle valeur ajoutée. Le marketing bien fait établit une connexion émotionnelle avec le public, qui favorise la confiance et l’engagement.


C’est ce que j’appelle le marketing de résonance. C’est celui que je pratique, et c’est un puissant moyen de partager un discours sincère et de construire des relations durables, ce qui élève l'expérience client. Vos services ou vos produits sont une ressource précieuse pour un public bien spécifique. Lequel? Quels sont ses verbatims ? 


Mon quotidien est jalonné de marketing qui me rend service : 

  • Quand ma plateforme d‘écoute me propose de découvrir de nouvelles musiques en lien avec mes goûts,

  • Quand je reçois une offre spéciale d’une marque que j’achète régulièrement, 

  • Quand une pub me fait découvrir les interrupteurs à détection de mouvement alors même que je cherchais comment mesurer mon seuil de rentabilité en heures creuses. 



Vous avez d’autres exemples à partager ? Allez-y je suis preneuse !


Je ne sais pas vous, mais personnellement je déteste recevoir des contenus standardisés pour des produits dont je n’ai aucune utilité, ni appétence, ni curiosité… 



Objection 3 : "Le marketing ne garantit pas un retour sur investissement clair."


Ah bon ? Le marketing est basé sur des données, des analyses approfondies et des indicateurs de performance clairs. Avec tous les outils dont nous disposons, il est désormais possible de mesurer l'efficacité de chaque campagne, de suivre les conversions et d'ajuster les stratégies en temps réel. Le marketing n'est plus, depuis longtemps, une question de foi, mais un métier précis qui permet d'optimiser chaque euro investi pour obtenir un impact tangible.


Prenons deux exemples : celui d'une bibliothèque municipale et celui d'un site e-commerce.


La bibliothèque : imaginons une bibliothèque qui, au lieu de promouvoir des livres spécifiques, utilise des données pour créer des expériences culturelles et éducatives enrichissantes. La campagne vise à susciter un intérêt authentique pour la lecture, l'apprentissage et la découverte culturelle.


Plutôt que d'envoyer des pubs classiques, elle crée des contenus personnalisés, comme des recommandations de livres basées sur les genres préférés, des ateliers littéraires en ligne, des séances de dédicaces avec des auteurs locaux, et des discussions en groupe sur des sujets variés.


L'objectif n'est pas de vendre des livres. Les résultats sont mesurés en termes de participation à ces événements, d'impact sur le niveau d'engagement culturel, comme la création de clubs de lecture, des discussions régulières sur la littérature, et une augmentation de l'accès aux ressources éducatives


Le site-ecommerce. Imaginons un site dont l'objectif est de vendre au grand public, des produits en ligne. La campagne vise à faire rentrer du chiffre d'affaires en ligne.

Là encore, en créant des contenus personnalisés, en utilisant les mêmes éléments de language que ses clients, en suivant les indicateurs de conversion, nous pouvons obtenir pour nos clients un ROI jusqu'à 26 € de CA pour 1€ investit.



Bref, pour moi, le marketing c’est l'art de transformer des idées en mouvements, des entreprises en marques emblématiques et des clients en ambassadeurs fidèles. Le marketing c'est la force qui donne vie à nos rêves entrepreneuriaux.


Alors oui. Je réponds aux esprits chagrins qu’ils ont raison, le marketing, c’est bien du vent. 
Un vent absolument nécessaire pour disperser les graines de nos projets, pour gonfler nos voiles et nous faire avancer plus vite, pour porter nos voix, nos chants, nos cris du coeur, pour chasser les nuages et amener la lumière. 

Voyons-le comme le catalyseur incontournable qui propulse nos entreprises mais aussi l'épanouissement culturel de notre société.



Cet article explore le concept du marketing souvent critiqué, le qualifiant de "vent" par certains détracteurs. L'auteur partage une expérience personnelle où un sceptique du marketing est devenu son premier client après avoir compris sa valeur. Face aux objections courantes, l'article défend le marketing comme un investissement stratégique essentiel, loin d'être une dépense inutile. Il aborde également l'aspect éthique du marketing, soulignant l'importance de la transparence et de l'honnêteté pour établir une connexion durable avec les clients. L'article met en avant la mesure du retour sur investissement du marketing, soulignant que les données et les analyses permettent une optimisation précise
Créé avec DALL-E

Comments


bottom of page